previous arrow
next arrow
Slider

Arbre Ananambo

Très spectaculaire l’Ananambo ressemble avec l’âge un peu au baobab. Son tronc peut atteindre plus de 2 mètres de diamètre et présente une couleur blanchâtre qui lui a valu le surnom de « sac de farine ». Un arbre à usages multiples, résistant à la sécheresse. L’arbre a de nombreux usages potentiels au niveau alimentaire comme médicamenteux. Une plante qui permet de purifier l’eaul’activité antibactérienne est également prouvée, et des recherches se poursuivent pour verifier si elle pourrait être exploitée par l’industrie pharmaceutique. Il est employé comme engrais, fourrage, huile ou colorant. Il intervient aussi dans la production de miel, la fabrication de cordes, le tannage, la purification de l’eau et la pharmacopée avec des vertus médicinales.

Ces plantes sont également utilisées en pharmacopée traditionnelle pour leurs vertus thérapeutiques. Les feuilles de moringe sont efficaces contre l’anémie, le diabète, l’hypertension artérielle (les feuilles de manioc aussi), la conjonctivite, etc. Les feuilles de sésame, de baobab, de jute, de cassier, de roselle et de niébé soignent la constipation. L’eau de feuilles de bisaap légèrement bouillies est utilisée pour prévenir le paludisme. A Madagascar, l’huile extraite de ses graines (appelée huile de Ben ou Behen) est utilisée pour apaiser et adoucir la peau des bébés.